.

2015/01/img_3644.jpg

2015/01/img_3646.jpg
La marche républicaine à Paris en hommage aux victimes du terrorisme est ‘’l’expression d’une solidarité internationale en marche pour vaincre ensemble l’ignominie’’, souligne le ministre sénégalais de la Justice, Me Sidiki Kaba, dans un communiqué transmis à l’APS.

Cette manifestation ”est un moment d’expression humaine de la douleur mais surtout un moment universel d’expression de la Liberté’’, a dit M. Kaba, également président de l’Assemblée des Etats parties de la CPI (Cour pénale internationale.

Une cinquantaine de chefs d’Etat et de gouvernement dont le président Macky Sall ont pris part ce dimanche, à Paris, à la “marche républicaine” d’hommage aux 17 personnes tuées dans la série d’attentats qui ont frappé la capitale française, une façon aussi de dire non au terrorisme.

Parmi les dirigeants africains présents à Paris, il y avait les présidents Macky Sall (Sénégal), Yayi Boni (Bénin), Faure Gnassingbé (Togo), Ali Bongo Ondimba (Gabon), Ibrahim Boubacar Keïta (Mali), Mouhamadou Issoufou (Niger).
.

2015/01/img_3645.jpg

Côté africain toujours, il y avait le Premier ministre tunisien Mehdi Jomaa, le ministre des Affaires étrangères égyptien Sameh Choukry, le ministre des Affaires étrangères algérien Ramtane Lamamra, le Premier ministre tchadien Kalzeube Payimi Deubet entre autres.

Parmi les responsables européens, il fallait signaler la présence de la chancelière allemande Angela Merkel, du Premier ministre britannique David Cameron, du président du Conseil italien Matteo Renzi, du président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.

Il y avait aussi les le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le président u Parlement européen, Martin Schulz, le président du Conseil européen Donald Tusk, etc.

Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, le président palestinien Mahmoud Abbas, le roi de Jordanie Abdallah II et la reine Rania, le ministre de la Sécurité publique canadien Steven Blaney, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu étaient aussi à Paris.

L’ensemble de ces dirigeants ont été reçus au Palais de l’Elysée par le président François Hollande.

L’attaque de mercredi contre le journal satirique Charlie Hebdo a fait 12 morts et des blessés.

Les deux suspects de la tuerie de Charlie Hebdo, Saïd et Chérif Kouachi, ont été tués vendredi lors d’assauts des forces de l’ordre. Ils s’étaient barricadés dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), à 40 km au nord-est de Paris.

Le même jour à Paris, à la Porte Vincennes, un homme qui s’était retranché dans un magasin Casher avec des otages a également été tué par les brigades rapides d’interventions (BRI). Cette prise d’otages a fait 4 morts.

Agé de 33 ans et identifié comme Amedy Coulibaly, il avait tué une policière à Montrouge, jeudi.

Amedy Coulibaly a appelé vendredi la chaîne BFM TV pour dire qu’il avait “synchronisé” ses actions avec celles des Kouachi.
En definitive En Afrique tous les Présidents sont des Chards Lies a la France les uns des autres … I am telling you guys. Prenez vos gardes! Ils vont tirer sur vous au nom de la Liberte francaise de la Souf-FRANCE.

2015/01/img_3650.jpg

Advertisements