Où sont les criminels du Joola non inculpés jusqu’à présent ? Where are the criminals not charged so far from the Joola?

Leave a comment

20130207-164342.jpg

L’auteur d’un livre sur le Joola accuse : «On a laissé mourir les survivants en faisant croire qu’il y avait des secours sur place»

The author of a book on the Joola charges: “They letting die the survivors into believing that there was relief in place”

Le drame du Joola, la pire catastrophe de l’histoire maritime resurgit au fil des pages d’un ouvrage qui remue le couteau dans une plaie qui peine à cicatriser. Près de 2000 victimes ont péri dans ce drame que narre un auteur Français, rescapé du naufrage du 26 septembre 2002.

«Nous avons passé la nuit à attendre des secours tout en constatant qu’il y avait des bateaux présents qui ne sont pas intervenus, jusqu’au petit matin. Et quand ils sont venus jusqu’à nous, ils nous ont dit qu’ils devaient attendre la Marine nationale. Donc, nous supposons qu’ils avaient déjà contacté les autorités et qu’ils leur avaient demandé de ne pas intervenir et d’attendre la Marine nationale, qui elle-même n’est arrivée qu’en fin d’après-midi », a confié Patrice Auvray, l’auteur du livre « Souviens-toi du naufrage du Joola ». Ouvrage dédicacé à Ziguinchor à l’occasion des 25 ans de la librairie Djibékel.

Dans les colonnes du Populaire, Patrice Auvray de regretter que « les autorités citées dans cette affaire n’ont toujours pas été inquiétées (…). Aucun responsable, dit-il, n’a été sanctionné ici au Sénégal». « C’est elles (les autorités sénégalaises : ndlr) qui l’ont surchargé (le bateau : ndlr) et qui ne sont pas venues secourir les victimes. Parce qu’il y avait énormément de survivants à l’intérieur. Ils n’ont jamais été secourus, on les a laissé mourir en faisant croire qu’il y avait des secours sur place. Ce qui est absolument faux ». (source: Seneweb.com)

20130207-171011.jpg
La Coordination de la Section du Mfdc au Royaume Uni

Les Intellectuels Casamançais ont dit

Leave a comment

COMMUNIQUE DU CERCLE DES UNIVERSITAIRES ET INTELLECTULES DU MFDC

Nous condamnons fermement les attaques contre des populations civiles en Casamance, et quel que soit leurs auteurs.
Ce qui s’est passé dans la nuit du vendredi 01 février au samedi 02 février 2013, est révélateur des mauvaises méthodes du Président de la République du Sénégal visant à mettre fin au conflit en Casamance.
En effet, depuis l’arrivée de la communauté SANT EGIDIO et de certains « Monsieur Casamance » dans le processus de paix, un seul groupe est mis devant les projecteurs, au détriment des autres. Naturellement, quand le Sénégal cherche à diviser le MFDC pour régner, il finit par tomber dans son propre piège.
Nous tenons à rappeler que dans les luttes de libération à travers le monde, les divergences internes aux mouvements en lutte ont toujours existé. Pour cela, nous réitérons notre demande, pour que le Sénégal s’accorde avec nous, sur le choix des Nations Unies par le biais de son Représentant en Afrique de l’ouest, comme organe de médiation dans le conflit qui nous oppose.
Car, les Nations Unies disposent de moyens pour faciliter l’unité au sein du MFDC, préalable et indispensable avant toutes négociations avec l’Etat du Sénégal.
Nous profitons de cette occasion, pour rappeler à certains observateurs à court d’informations sur l’organisation du MFDC, que le problème de la Casamance n’est pas confessionnel ; donc évitons les amalgames. Le Casamançais est fondamentalement animiste.
Par ailleurs, nous dénonçons la sortie du colonel EL HADJ BABACAR FAYE commandant de la zone militaire 5. Car, la gestion du conflit Casamançais par le Président ABDOU DIOUF, ancien Président de la République du Sénégal, par l’incitation à la délation, avait montré ces limites. En effet, cela avaient favorisé beaucoup d’exactions à l’encontre des populations civiles Casamançais par l’armée Sénégalaise, et à contribuer à la division de beaucoup de familles.
A nos yeux, ce commandant de la zone numéro 5 sera tenu pour responsable de toutes les conséquences qui seront liées à son appel à la délation auprès de notre population civile. Ceci, nous amène à demander au Président Macky SALL de prendre ses responsabilités pour la sécurité de notre population civile, car son armé est en terrain ennemi.
VIVE LA CASAMANCE LIBRE ET INDEPENDANTE
LE CERCLE DES UNIVERSITAIRES ET INTELLECTUELS DE LA CASAMANCE

Fait en Europe le 02 – 02 – 2013

La Coordination de la Section du Mfdc au Royaume Uni

The War within in Casamance

Leave a comment

20130203-033651.jpg

Casamance : au moins quatre morts, dont un Français, dans une attaque rebelle

Au moins quatre personnes, dont un Français, ont été tuées lors d’une attaque menée par des séparatistes présumés du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) contre une banque à Kafountine, selon l’armée.

Quatre personnes dont un ressortissant français ont été tuées vendredi soir dans des
affrontements à Kafountine, un village de Casamance, région du sud du Sénégal en proie depuis le début des années 1980 à une insurrection séparatiste, apprend-on samedi de source militaire.

Les fusillades ont éclaté à la suite d’une attaque contre une banque de la ville, menée probablement par des séparatistes du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).

Le Français tué était marié à une Sénégalaise et vivait sur place. Les autres victimes sont toutes sénégalaises.

Les assaillants ont pris la fuite avec un butin d’environ quatre millions de francs CFA (6.100 euros).

En février 2012, quatre militaires sénégalais ont été tués et neuf autres blessés lors d’un accrochage avec des combattants du MFDC.

Le MFDC, qui estime que la Casamance est victime de discrimination de la part du pouvoir central, a pris les armes en 1982 pour tenter d’arracher l’indépendance de cette province pratiquement coupée du reste du Sénégal par la Gambie anglophone.

Cliquez ici sur video

La coordination de la section du Mfdc au Royaume Uni