20130131-012909.jpg

Diasporas.fr
» A La Une » Portrait: Louis Tendeng, l’ex-maquisard devenu missionnaire de la paix
Portrait: Louis Tendeng, l’ex-maquisard devenu missionnaire de la paix
Mercredi 30 Janvier 2013, 17:42

Il y a un temps pour la guerre et un temps pour la paix. Cette vieille maxime, Louis Tendeng semble en avoir fait sienne. Ancien compagnon de feu Sidy Badji, ancien chef d’Etat-major du maquis du Mfdc, la rébellion casamançaise, cet homme qui fait partie des fondateurs de Atika (le combattant, en diola), la branche armée de la rébellion, pense qu’il est aujourd’hui venu le temps de faire la paix et tourner la page de plus de trente ans de conflit armé. Pour lier l’acte à la parole, l’homme a, aujourd’hui, troqué ses habits de maquisard contre ceux de missionnaire de la paix. Son nouveau cheval de bataille, parcourir la Casamance naturelle, le Sénégal et, s’il le faut, le monde entier avec désormais comme seul « fusil » en bandoulière son message de paix.
Samedi dernier, il était à Paris avec les membres du comité d’initiative pour la recherche de la paix en Casamance, une structure créée et dirigée par l’ancien ministre d’Etat Robert Sagna. En compagnie de l’ex-édile de Ziguinchor et des autres membres de ce comité de « bonnes volontés », il a distillé un message de paix à l’aile extérieure du Mfdc ainsi qu’à la diaspora casamançaise installée en France les invitant surtout à peser de tout leur poids pour aider à la résolution pacifique du plus vieux conflit armé en Afrique.
S’il ne connaît pas la recette magique pour mettre un terme à cette crise qui ne cesse de faire des victimes et qui porte un sérieux coup au développement social et économique de sa contrée, l’ancien chef de guerre sait, en revanche, pourquoi cette guerre qui ne dit pas son nom n’en finit pas de « tirer en longueur ». C’est que, selon lui, le mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) ou du moins ses combattants, ont rejoint le maquis sans s’y être préparés.
« Si ce conflit a duré aussi longtemps, c’est parce sur la Casamance n’était pas préparée à aller dans le maquis. Nous l’avons fait malgré nous. C’est le gouvernement d’alors qui nous y a poussés » lorsqu’il a maté dans le sang « la manifestation pacifique de décembre 1981″, a fait savoir Louis Tendeng. Autrement dit, quand on est pas préparé à engager une guerre, on a du mal à trouver les moyens de la terminer.
Mais qu’à cela ne tienne. Pour lui, tout est aujourd’hui question de volonté. Car, pense t-il, toute guerre finit toujours autour d’une table de négociations. C’est ainsi qu’il demande à tous les Casamançais ainsi que l’ensemble des composantes de la Nation à encourager l’initiative prise par le maquis du Mfdc d’œuvrer pour le retour de la paix. Il avance même que la rébellion est bien plus consciente qu’on ne pourrait le penser des ravages de cette guerre auprès des populations. Celui-ci est, selon lui, dans les dispositions d’aller à la table des négociations ou s’en donne les moyens.
« Aujourd’hui le maquis est tout à fait d’accord pour aller à la table des négociations malgré certaines divergences », fait-il savoir s’empressant de préciser que « le maquis est en train de faire son unité afin de pouvoir parler d’une seule voix ». Déjà, note t-il, « les hommes de César Atoute Badiate et ceux de Niantang Diatta ont signé des accords pour la réunification du maquis ».
Diasporas.

La paix en Casamance doit être un comportement de tous les jours et elle ne dépendra jamais des hommes vivant à l’extérieur de la Casamance à savoir les sénégalais d’une part et les Casamançais d’autres part.
L’heure n’a pas encore sonnée pour cela , car les génocides perpétrés en Casamance , les violes et meurtres , les exactions et exécutions sommaires en passant par la tragique histoire et dramatique catastrophe du Joola avec 1863 morts causée par le gouvernement du Sénégal : il n’y a aucun coupable jusqu’à présent ! C’est horrible ! Inacceptable !
Le Mfdc ne réside pas seulement en France , il est partout dans les grandes capitales en Europe et en Amérique et en Océanie .
Le Mfdc a tendu une grande main au Gouvernement du Sénégal , en libérant ses otages détenus plus d’un an.
Les sénégalais et leur dirigeant ne respecterons jamais les Casamançais tant que les Casamançais ne se ferons pas respectes : voilà la vérité véridique .

La coordination de la Section du Mfdc au Royaume Uni

Advertisements