20130126-072705.jpg

20130126-070455.jpg

CASAMANCE processus de PAIX : Cherif Aïdara ,”Aï le Joola dara- le”

Un guide musulman invite Macky Sall à rencontrer Jammeh et Namadjo à Ziguinchor

Ziguinchor, 24 jan (APS) – Le porte-parole du khalife général de Cheikhna Cheikh Mahfouz, Chérif Bouna Aïdara, a appelé, jeudi à Ziguinchor, le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall à organiser, dans la capitale sud du pays, une rencontre tripartite avec ses homologues gambien et bissau-guinéen, pour donner le signal de sa détermination à travailler pour la consolidation de la dynamique de la paix sociale en Casamance.

“Une rencontre tripartite entre les trois présidents (gambien Yaya Jammeh, sénégalais Macky Sall et bissau-guinéen Chérif Namadjo peut consolider à la dynamique de la stabilité sociale” en Casamance, a-t-il dit lors d’un point de presse, en prélude à la ziarra (visite) annuelle de Cheikhna Cheikh Mahfouz Aïdara, prévue les 28 et 29 janvier à Daroul Salam, dans le département de Bignona.
.

20130126-071805.jpg

20130126-072037.jpg

20130126-072240.jpg

Selon Chérif Bouna Aidara, l’ensemble des familles religieuses de la sous-région sont attendues à cette manifestation devant porter sur le thème “L’islam et la culture de la paix”.

“Nous demandons au président Macky Sall de lancer un appel pour réunir les présidents gambien Yaya Jammeh et bissau-guinéen Chérif Namadjo à Ziguinchor (afin de) discuter uniquement de la paix en Casamance”, a insisté le porte-parole de la famille chérifienne.

“Aucune initiative n’est de trop. Je ne me souviens pas en quelle année les trois chefs d’Etat du Sénégal, de la Gambie et de la Guinée-Bissau ont eu à se rencontrer la dernière fois (…). L’heure est aujourd’hui à la convergence. On demande aux peuples et aux religions de se retrouver, pourquoi pas les dirigeants, pour nous rassurer qu’ils sont ensemble et ont les mêmes préoccupations”, a-t-il plaidé.

Selon Chérif Bouna Aidara, “la situation qui prévaut au Mali pourrait être évité si les dirigeants (ouest-africains) avaient partagé les dynamiques qui constituaient le quotidien de leurs peuples”.

“On reproche souvent à nos dirigeants de se préoccuper trop de ce qui se passe en dehors de leurs territoires. Raison pour laquelle, nous pensons que si les présidents gambien, sénégalais et bissau-guinéen se retrouvent surtout ici à Ziguinchor, ce serait une bonne chose pour redonner espoir et calmer un peu certaines tensions”, a préconisé Chérif Bouna Aidara.

“C’est pour montrer aux gens que nous sommes ensemble et que nous sommes sur la bonne voie, étant donné que certaines rumeurs ne manquent pas (d’amener les gens à) s’interroger si tel ou tel (chef d’Etat) est pour la paix. Il faut que chacun montre sa volonté d’aller vers la paix, parce que la paix ce n’est pas seulement des mots, c’est aussi des actes”, a-t-il indiqué.

“Nous demandons que les présidents gambien et bissau-guinéen fassent des pas. Nous demandons également que le président sénégalais vienne spécialement en Casamance pour la paix et pas pour un Conseil des ministres ou autre chose”, a insisté le porte-parole de la famille chérifienne de la Casamance

La Coordination de la Section du Mfdc au Royaume Uni

Advertisements