20120712-040008.jpg

Le CONGAD invite le gouvernement et le MFDC à s’assoir autour d’une table de négociation

– Le Conseil des organisations non gouvernementales d’appui au développement (CONGAD) invite le gouvernement et le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) à ‘’s’assoir autour d’une table de négociation’’ et salue un ‘’jeu d’équilibre’’ après la volonté manifestée par les deux camps pour faire la paix.

‘’Nous en appelons à la volonté de toutes les parties, à qui nous prions instamment de s’assoir autour d’une table de négociation’’, écrit le CONGAD dans un communiqué reçu lundi à l’APS.

‘’A l’heure actuelle, ceci jusqu’à plus ample informé, le CONGAD, sans parti pris aucun, est en mesure d’affirmer que chacune des parties veut en finir avec cette situation de ni guerre, ni paix et souhaite préserver des intérêts spécifiques’’, indique ajoute le texte.

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, a déclaré dimanche qu’il était prêt à discuter avec le chef militaire du MFDC, Salif Sadio, de toute question de nature à ramener la paix en Casamance, sauf ‘’la partition du Sénégal” qui, a-t-il souligné, ”n’est pas négociable’’.

‘’J’ai entendu le message de M. Salif Sadio qui est celui qui incarnait l’aile la plus dure. Je salue les déclarations qu’il vient de faire pour dire qu’il était prêt à négocier […]’’, a-t-il déclaré sur Radio France Internationale et TV5Monde à l’émission ‘’Internationales’’.

Le CONGAD estime que ‘’ce jeu d’équilibre est un moment propice pour faire la paix en dehors de toute considération démagogique’’.

‘’C’est la raison pour laquelle, nous recommandons fortement au gouvernement d’inviter à la table de paix à la fois la branche armée et l’aile politique du MFDC’’, écrit-il dans son communiqué.

Pour le CONGAD, ‘’la résolution de la crise en Casamance est devenue un impératif pour nous tous car ce conflit, qui a entraîné la mort de plusieurs de nos compatriotes n’a que trop duré (…)’’.

Il invite le gouvernement et le MFDC à ‘’taire leurs divergences et à mettre en commun leurs efforts, pour que les générations futures puissent goûter aux délices d’une paix durable, source de bonheur et de prospérité’’. ( Source
Dakar, 9 juil (APS)

Cette Paix tant convoitée par les populations du Sud dépend en grande partie de la volonté du Gouvernement sénégalais parce que le Mfdc n’a jamais essayé d’envahir le Sénégal sur lui même ni de contrôler des zones stratégiques de combats… Ils sont chez eux et veulent vivres librement et dignement.
Les négociations se feront en terrain neutre sous l’égide de la Communauté Internationale pour éviter un retour en pas en arrière ” Maa Waxoon Waxeet” : paroles inscrites dans le livres célestes des “Politichiens ” sénégalais .
Le Gouvernement connaît bien ses interlocuteurs de l ‘aile combattante à l ‘aile politique du Mfdc en passant par les Grands ténors du Mouvement indépendantiste pour régler définitivement la Guerre qu’il avait déclenché en décembre 1982.
Ses interlocuteurs lui ont tendu la main propre comme pour dire : retrouvons nous les deux (2) Maquis.

Suivons les propos de Lansana Goudiaby le Secrétaire Général de la Section du Mfdc de Paris sur ces témoignages .

cliquez ici

cliquez sur la suite

La Coordination de la Section du Mfdc du Royaume Uni

Advertisements