20120701-135929.jpg

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé estime que la crise casamançaise trouvera son épilogue si sa gestion est confiée à un organisme international neutre qui n’a aucun intérêt politique et économique dans ce dossier. Suffisant pour exclure tout ressortissant sénégalais de la gestion de ce conflit qui, selon lui, en fera un « fonds de commerce politique ». Par ailleurs, il considère l’annonce des 360 milliards du gouvernement pour le développement de la Casamance, comme des « promesses politiciennes qui ne vont pas être tenues »

Le Président Macky Sall a accepté la main tendue du Mfdc pour le règlement de la crise casamançaise. Qu’est-ce que vous en pensez ?

20120701-140722.jpg

Je salue la sagesse du Président Macky Sall et de son gouvernement pour avoir répondu positivement, parce que c’étaient des appels réels qui venaient du maquis. Dans certains cercles, ils ont jugé que ce n’est pas Salif Sadio qui parlait, alors que ce n’est pas vrai. Ce sont des appels qui provenaient de lui et des autres ailes combattantes du Mfdc. Il faut que ce soit inclusif et surtout choisir de bons interlocuteurs. Il ne faut pas se focaliser sur le lieu de la négociation. Que ce soit à Banjul, à Paris ou ailleurs, l’essentiel est de se mettre autour de la table. J’ai une connaissance très poussée de ce dossier, en ayant accès à certaines informations que beaucoup n’ont pas et je sais le degré d’implication de certaines structures internationales qui ont joué un grand rôle et ont déjà fini de gagner la confiance de certaines ailes du Mfdc. Je pense qu’il serait bien de les impliquer. Il faut avoir de bons intermédiaires.

La Coordination de la Section du Mfdc du Royaume Uni

Advertisements