20120618-134348.jpg

Jean-Marie François Biagui, le président du Mouvement pour le fédéralisme et la démocratie constitutionnels (MFDC) et tête de liste du Rassemblement des écologistes du Sénégal (RES-les verts) dans le département de Ziguinchor (sud), a soutenu que sa candidature aux élections législatives du 1-er Juillet est une “consécration” sur le plan politique. “C’est pour moi comme une sorte de consécration politique, parce cela fait plus de quinze ans que je milite en faveur d’une autonomie de la Casamance dans le contexte d’une République fédérale du Sénégal”, a-t-il dans un entretien accordé au correspondant de l’APS à Ziguinchor. M. Biagui a renseigné que c’est fort de cette conviction qu’il a proposé au Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC, rébellion) de se transformer en parti politique appelé Mouvement pour le fédéralisme et la démocratie constitutionnels (MFDC). A travers cette initiative, il s’agit d’abord de “politiser” les revendications du MFDC, puis de faire de ce mouvement une formation politique de dimension nationale pour répondre aux besoins des populations de la Casamance et des autres régions naturelles du Sénégal (le Fleuve, les Niayes, le Ferlo, le Sine-Saloum et le Sénégal-Oriental). L’ancien secrétaire général du mouvement indépendantiste a indiqué que sa candidature aux législatives du 1-er juillet constitue aussi “une réponse à une main tendue” du député Ousmane Sow Huchard et secrétaire général du RES-Les Verts. “Il (Huchard) nous a dit : +nous sommes le seul parti qui dispose d’un drapeau qui n’est autre que celui de la paix. Or, avec la paix que vous revendiquez à travers le Mouvement pour le Fédéralisme et la démocratie constitutionnels, (…), nous pouvons cheminer ensemble+”, a-t-il rapporté. Jean-Marie François a invité les populations de Ziguinchor à voter pour la liste des écologistes, estimant que “c’est une certaine façon de voter pour le retour définitif de la paix en Casamance”. Le Mouvement pour le fédéralisme et la démocratie constitutionnels (MFDC), a-t-il insisté, est un parti politique à “vocation nationale qui s’adresse à tous les Sénégalais et aux ressortissants de toutes les régions naturelles du Sénégal”. “Si vous aidez ce parti à se développer et à se promouvoir au plus haut niveau politique, vous aurez fait en sorte que plus jamais ce qui s’est passé en Casamance ne puisse se produire dans les autres régions naturelles du Sénégal”, a-t-il plaidé. Concernant son programme, M. Biagui a beaucoup insisté sur le retour de la paix en Casamance dont la région se trouve confrontée depuis trente ans à une rébellion armée dont les membres revendiquent l’indépendance de cette partie méridionale du pays. Cependant, il estime que “la paix n’est pas une fin en soi”. Selon lui, l’essentiel, c’est le développement de la Casamance à travers une exonération totale d’impôts des entreprises implantées dans la région, une défiscalisation pendant dix ans de la liaison maritime Dakar-Ziguinchor et une exonération de 50% de taxe sur les carburants sur le tronçon Kaolack-Tambacounda-Kolda.
En dépit de tout cela JMB ignore sur toute la ligne que le Mfdc est un et indivisible et n’a pas des revendications ou doléances vis à vis du Sénégal et du monde entier…
Les fils de la Casamance sont capables de s’auto-gérer sur tous les plans.
Nous sommes un peuple libre!

La Coordination de la Section du Mfdc du Royaume Uni

cliquez sur vidéo

autre vidéo

Advertisements