20120610-050949.jpg

Ziguinchor, 9 juin (APS) – Le développement des scieries clandestines à Tenghory (Bignona, Nord) pourrait remettre en cause la politique de ‘’démultiplication de l’aménagement participatif’’ des forêts initiée par le Conseil régional de Ziguinchor, a déploré samedi, le chef de la division environnement et énergie, Chérif Coly.

cliquez sur vidéo

‘’A côté de cinq scieries qui sont en règle, nous avons une multitude de scieries clandestines. Rien que pour une localité comme Tenghory, on nous a signalé — nous allons le vérifier et je pense que c’est exact — treize scieries clandestines’’ a-t-il déploré.

Chérif Coly s’exprimait samedi au lycée technique agricole Emile Badiane de Bignona, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’environnement sur le thème :’’économie verte : en faites-vous partie ?’’.

‘’Le prélèvement du bois en Casamance, particulièrement dans la région de Ziguinchor qui possède d’importants massifs forestiers, pose problème. Des scieries doivent s’installer pour prélever. En plus de la non maîtrise du potentiel ligneux, nous courrons vers la catastrophe’’ a-t-il averti.

M. Coly, coordonnateur du comité d’organisation de la journée mondiale de l’environnement, a invité les autorités à se rendre sur le terrain et à prendre des ‘’mesures idoines’’, estimant que la région est en train d’inaugurer la politique de ‘’démultiplication de l’aménagement participatif’’ des forêts.

Le conseiller technique au Conseil régional de Ziguinchor estime que l’Etat du Sénégal a consenti beaucoup d’efforts avec le nouveau code forestier qui fait la part belle aux collectivités locales, même s’il dénonce des problèmes d’application.

Selon M. Coly, une nouvelle politique d’aménagement des forêts a été initiée dans quatre régions du Sénégal (Ziguinchor, Kaolack, Kolda et Fatick), grâce à l’appui de la coopération allemande.

”Dans la région de Ziguinchor, c’est la forêt des Kalounayes qui a été déclassée au profit de la collectivité locale. Elle procure des revenus importants aux populations”, a-t-il expliqué.

écoutez ici

‘’Aujourd’hui, la forêt des Kalounayes a fini d’être aménagée, nous sommes sur le plan de gestion. Il va falloir faire de même ailleurs au niveau de la région. C’est cela la démultiplication participatif des forêts’’, s’est il félicité.

‘’La cartographie de la forêt de Tobor qui sera prochainement aménagée, a été restituée au comité régional, en attendant de la remettre aux villages qui l’entourent. C’est après que nous allons commencer la mise en œuvre de l’aménagement participatif de la forêt’’, a annoncé M .Coly.

Advertisements