20120610-045747.jpg

Bignona, 9 juin (APS) – Le chef de la division environnement et énergie au Conseil régional de Ziguinchor (Sud), Chérif Coly, a plaidé samedi pour un état des lieux technique ‘’sans complaisance’’ des aménagements destinés à lutter contre la salinisation des terres rizicoles, alors qu’ils sont devenus des ”catastrophes écologiques”.

‘’Il faut faire un état des lieux, parce qu’il semblerait que certains barrages n’ont pas été posés au bon endroit’’, a-t-il préconisé, au lycée technique agricole Emile Badiane de Bignona, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’environnement sur le thème:’’économie verte : en faites-vous partie ?’’.

‘’Je ne suis pas spécialiste de la question quand bien même je suis environnementaliste. Je souhaite qu’on fasse l’état des lieux pour qu’on nous dise pourquoi ces barrages ne peuvent pas fonctionner’’, a affirmé M.Coly.

Selon lui,’’c’est une catastrophe, parce que ces barrages ont coûté à l’Etat du Sénégal et aux partenaires techniques qui ont aidé à leur réalisation’’.

‘’Au lieu de nous conforter dans nos productions et d’améliorer notre environnement, ces barrages sont devenus des catastrophes écologiques. C’est vraiment regrettable’’, a-t-il dénoncé.

‘’Il faudrait commencer par un état des lieux technique sans complaisance pour qu’on puisse maitriser vraiment les causes exactes des problèmes que nous rencontrons avec ces barrages’’, a encore insisté l’environnementaliste.

‘’Les barrages n’ont pas été suivis d’aménagements secondaires dans la région de Ziguinchor. La contrepartie sénégalaise n’avait pas été mobilisée à temps, en plus de la rupture des relations entre le Sénégal et Taiwan’’, a-t-il rappelé.

Chérif Coly a invité les autorités à corriger ces ‘’manquements’’ pour amoindrir les impacts sur l’environnement.

cliquez sur vidéo

Advertisements