20120609-044443.jpg

Tambacounda, 8 juin (APS) – Le poste de santé de Saré Guilèle qui polarise aussi les quartiers de Diamwély, Liberté, Saré Sily et 20 villages environnants de la commune de Tambacounda (467 Km, Est), a été officiellement inauguré, vendredi, a constaté l’APS.

Le chef de poste, Amadou Doucour, a souligné que le taux de fréquentation de cette structure est important, du fait qu’elle a hérité de l’ancien poste des Grandes endémies.

Pour cette raison, selon lui, les principaux motifs de consultation restent les maladies de la peau communément appelées dermatoses, qui constituent 68% des pathologies enregistrées au poste de santé.

20120609-044152.jpg

S’y ajoutent les hypertensions artérielles, les maladies parasitaires, le rhumatisme, les infections respiratoires aiguës, les maladies à potentiel épidémiologique.

Construite depuis 2008, cette infrastructure était dépourvue de sage-femme. Une nouvelle a été affectée en mars dernier.

Elle a enregistré depuis sa prise de fonction, 11 accouchements, dont deux accouchements humanisés (à style libre), qui est une nouveauté en santé de la reproduction, a dit Amadou Doucouré.

A l’instar de Kolda (Sud) et Matam (Nord-est), le taux de mortalité maternelle et infantile était très élevé à Tambacounda, a noté M Doucouré.

A cet effet, a-t-il noté, les autorités médicales et administratives ont mis le ‘’focus sur les affectations des sages-femmes au niveau des structures, à savoir les six postes de santé de la commune pour régler le problème de la santé de la mère et de l’enfant’’.

À tout cela s’ajoute le travail des mineurs sans défense ni couverture sociale.
On se demande même à quoi sert les autorités politiques?
On dirait qu’ils sont toujours abonnés à l’indifférence totale des enfants , avenir du développement de demain.

Cliquez ici sur video

BC/ADI/SAB

Advertisements